grabugevignetteGRABUGE ! (2005)

Durée: 1h27

Scénario: Jean-Pierre Mocky, André Ruellan.

Avec: Michel Serrault, Charles Berling, Micheline Presle.

Résumé: Maurice travaille à la préfecture de police à Paris au service des étrangers. Sa journée achevée, il se rend en habitué dans un cabaret hispanique "Les Trottoirs". Un soir, invité à dîner chez l'un des danseurs de flamenco du cabaret, Maurice le découvre chez lui, égorgé. Le commissaire Lancret est alors dépêché pour mener l'enquête. Une amitié naît entre les deux hommes, qui conduit Maurice à seconder le commissaire.

Critiques:

-"L’increvable Jean-Pierre Mocky, qui a toujours aimé tourner dans les quartiers populaires de la capitale, s’attaque à un sujet dramatique, maquillé en une série noire loufoque où pointe une noirceur tenace qui, par instants, peut rappeler ses meilleurs films, tels « Solo » en 1969 ou « L’Albatros » en 1971.(...) Le cinéma de Mocky vit dans un monde en train de s’évanouir, celui d’un Paris hétéroclite et de ses magouilleurs arpentant la rue Saint Denis. La conscience de sa disparition procure à cette pochade qu’est « Grabuge ! » une tristesse intrinsèque qui la rend moins anecdotique que prévue." Julien Welter (Arte).

-"C'est foutraque, hétéroclite, filmé au débotté, mal éclairé, et pourtant Mocky, qui ne ressemble à personne, arrive encore à nous livrer un ovni qui, dans le style zinzin, fait très fort.(...). Malgré tous ses défauts, Mocky sait filmer deux choses assez rares : la comédie, archifausse, de la vie, et le Paris glauque qu'on ne voit nulle part ailleurs dans notre cinéma."Le Point du 15/09/ 2005-N°1722

-"(...) Tout en ruptures, les films de Mocky semblent insensés, et c'est ce qui les rend si vivants. Avec [ici] le plaisir de retrouver un Serrault "à l'italienne" (...) et surtout Charles Berling (...). Vous êtes au-delà du réel; chez Mocky, le dernier apache du cinéma." Philippe Piazzo (TéléCinéObs ).

p